Comment reconnaître la dysphagie

homme

Vous ou l’un de vos proches éprouvez des difficultés à mastiquer ou à avaler ?

Vous avez perdu le goût de manger par crainte de vous étouffer ?

Comment reconnaître la dysphagie

Pensez-vous souffrir de dysphagie ?
Peut-être que l’état nutritionnel d’un proche vous préoccupe ?
Bien que les symptômes suivants ne soient pas nécessairement synonymes de dysphagie, si vous répondez OUI à plus d’une question, consultez un professionnel de la santé. Voici certains indicateurs pouvant être signes de dysphagie :

  • Vous perdez du poids involontairement ?
  • Vous ne pouvez plus manger les mêmes aliments qu’avant ?
  • Vous n’êtes plus capable de manger des crudités, un steak ?
  • Vous toussez régulièrement en mangeant ?

La dysphagie est un problème grave et fréquent qui peut être occasionné par :

  • Paralysie partielle (AVC, infarctus)
  • Alzheimer
  • Parkinson
  • Dystrophie musculaire
  • Sclérose en plaques ou SLA
  • Problèmes dentaires

 

LIENS de la revue de presse

Thérèse Dufresne, DG ; Expérience "Epikurienne" avec M. Jean-Luc Mongrain

Décembre 2009
Du manger mou plus appétissant, Le Soleil

Mars 2009

Article sur le site de Vitagora : « Dénutrition des personnes âgées : Prophagia propose une technologie efficace »

Article dans le journal Information du Nord, Vallée de la Rouge : « Les patients dysphagiques mangent mieux au CSSS d'Antoine-Labelle »

Article dans le journal Synergie de l'Association Québécoise d'Établissements de Santé et de Services Sociaux , dossier alimentation « Hébergement et soins de longue durée "Redécouvrir le plaisir de manger"»

Février 2009
Publication dans le International Journal of Food Properties : « Textural Characterization of Pureed Cakes Prepared for the Therapeutic Treatment of Dysphagic Patients »

Janvier 2009
Article dans le journal Information du Nord, Vallée de la Rouge : « Dysphagie : le CSSS innove dans la nourriture pour aînés »

Octobre 2008
Article dans le journal Les Affaires « De la nourriture molle qui ne goûte pas l'hôpital. Prophagia, deux nutritionnistes s'attaquent à la dysphagie avec des produits alimentaires adaptés aux besoins des patients »

Avril 2008
Déjeuner-conférence aux députés de l'Assemblée Nationale du Québec : communiqué de presse
« Le manger mou fait une présence remarquée à l'Assemblée Nationale »
Article dans Média Matin.

2008
Article dans Objectif Prévention volume 31, numéro 5 (Revue d'information de l'Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales) « Le plaisir de manger » Reportage à l'émission de Mongrain à TQS

Novembre 2007
Communiqué de presse « Dégustation de manger mou : une innovation québécoise au service de la malnutrition chez les personnes âgées »

Reportage à l'émission de Mongrain à TQS «Le Grand Journal " Du nouveau au menu" »

Article paru dans le journal Le Devoir « Les détenus mangeraient mieux que les personnes âgées en institution »

Article paru dans Le Journal de Montréal « Manger mou » amélioré »

Participation à la consultation publique sur les conditions de vie des aînés : « La dénutrition subséquente à la dysphagie chez nos aînés, un fléau occulte et ignoré » Mémoire remis à Madame Marguerite Blais, Ministre responsable des aînés

Octobre 2006
Publication des résultats cliniques positifs obtenus grâce à la technologie Epikura dans le Journal of American Dietetic Association « A Novel Dysphagia Diet Improves the Nutrient Intake of Institutionalized Elders »

Mars 2005
Article à la une du journal Le Devoir :
« Révolution dans l’univers du manger mou »

Novembre 2004
Reportage à l’émission Découverte de Radio-Canada télévision :
Menu pour dysphagiques

1998
En reconnaissance de son caractère innovateur, de son utilité et de son efficacité, la technologie de Prophagia reçoit le prix de l’Association des hôpitaux du Québec et sa présidente, Thérèse Dufresne un prix d’excellence de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec.